Textes associés aux mots clés "littérature"

La fille têtue

Dakar : Nouvelles Editions Africaines – 1982

Ces dix contes et récits s’inspirent des traditions culturelles du Bénin. Dans les temps anciens qu’ils évoquent, les génies voulaient régenter la société avec la complicité des sorciers ; les animaux fraternisaient avec les hommes, la justice des Rois s’appuyait sur la sagesse des gens simples. L’auteur a rassemblé des contes légendaires, des contes animaliers et des récits à facture historique.

Dans ce texte réécrit, il nous présente le drame de l’éducation des enfants difficiles, la douceur des petites gens confrontées à l’arrogance des puissants, la force invincible de l’amitié, la ruse humaine démasquée par les animaux, la punition des hommes égoïstes, avides et bornées, la générosité des pauvres accueillant le cadeau de la vie, la détermination de la jeunesse luttant contre la corruption et la paresse.

Cette deuxième édition nous offre un texte quasiment nouveau écrit dans une langue pure, un style poli avec maîtrise ? Ce véritable régal littéraire enchantera les petits et les grands lecteurs par son humeur et sa fraîche poésie.

Les tresseurs de cordes

Paris, Editions Hatier, 1987 (Collection Monde Noir- Poche)

tresseur-cordeLorsqu’on est révolutionnaire pur et dur, qu’on occupe un poste important dans l’équipe qui a pris le pouvoir pour conduire au bonheur un pays  » sous développé « , selon des principes idéologiques infaillibles, quels événements peuvent du jour au lendemain faire basculer votre destin et vous amener à vous remettre en question ?

C’est à ces interrogations que répond Trabi, le héros du dernier roman de Jean PLIYA, Les Tresseurs de corde.

L’arbre Fétiche

Yaoundé, Editions Clé, 1971

Les quatre nouvelles publiées ici sous le titre de la première d’entre elle,  » l’Arbre Fétiche « , donnent une image attachante de la vie béninoise des années de l’indépendance et dépeignent les conditions de vie difficile des humbles gens affrontées à la pauvreté et aux forces occultes des croyances ancestrales.

Le style est alerte, incisif et empreint d’une grande sensibilité.